Subnavigation


Board Categories

Catégorie du forum

Catégorie du forum

Catégorie du forum

Eigener Block

                                                  http://www.COPYRIGHT-FRANCE.COM/

 


Bot Tracker

Google [Bot]
Lun Oct 23, 2017 5:33 pm
Alexa [Bot]
Lun Oct 23, 2017 6:24 am
Yahoo [Bot]
Dim Oct 22, 2017 7:42 pm
MSNbot Media
Sam Avr 22, 2017 1:47 pm
Google Adsense [Bot]
Sam Fév 11, 2017 2:10 pm


Rechercher

  


Styles Demo

Styles total: 1


A Jacques

Modérateur: elsa2


A Jacques

Message par noemie2 » Jeu Juil 27, 2017 10:14 am

A Jacques

Durant les longs étés, quand la terre altérée
Semble se soulever, blanchie et déchirée,
Pour chercher vainement un souffle de fraîcheur
Qui soulage en passant son inquiète ardeur;
Quand la moisson jaunie, éparse, échevelée,
Se penche tristement sur sa tige brûlée,
Qu’il est doux, sur ces champs tout à coup suspendu,
De voir poindre et grandir le nuage attendu !
Qu’il est doux, sous les flots de sa tiède rosée
De voir se ranimer la nature embrasée,
Et de sentir la vie, arrêtée un moment,
Rentrer dans chaque feuille avec frémissement !
Dans ces vallons étroits, profonds, et solitaires,
Où plonge un jour douteux pesant, plein de mystères ;
Où l’ombre des sapins couvre les champs pâlis,
Loin de l’air et du ciel terrains ensevelis;
Qu’il est doux, au milieu de la sombre journée,
De voir éclore enfin une heure fortunée,
De voir l’astre de feu, que le mont veut cacher,
S’élevant glorieux, dominer le rocher !
Ouvrant sa gerbe d’or sur ce côté du monde,
De ses jets lumineux il l’échauffé et l’inonde,
Et l’aride vallon, semé de mille fleurs,
Resplendira bientôt de divines couleurs!

Ondine Valmore, 1851, Cahiers (Gallica)
Avatar de l’utilisateur
noemie2
[Edit Profile]
 
Message(s) : 1774
Inscription : 06.2012
Localisation : magnée
Highscores: 14
Gender:

Retour vers "* * Poèmes * *"

 

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron